Le blog de la disponibilité des données informatiques

La haute disponibilité (HA) sur IBM i est-elle indispensable ?

30 novembre 2017
Publié par Trader's
Dans Disponibilité des données
0 commentaire

IBM i-pourquoi la haute disponibilite.jpgParce que le système d’information est devenu l’épine dorsale de l’entreprise, sans lequel plus aucune production ni activité ne sont possibles, les DSI ont tous mis en place des PRI ou des PCS : un Plan de Reprise Informatique (PRI)  pour, en cas de gros incident ou de catastrophe, garantir de relancer rapidement le système d’information et les moyens informatiques nécessaires à l’activité de l’entreprise. Un Plan de Continuité de Service (PCS), assure, quant à lui, la disponibilité des applications et des données de l’entreprise, quels que soient les dysfonctionnements ou problèmes rencontrés. Car si une interruption de service ou une indisponibilité de l’information ne sont plus envisageables, subir une perte de données l’est encore moins. Mais dans le cas spécifique de l’IBM i (AS/400), intrinsèquement robuste, on a souvent tendance à ne pas se doter d’une solution de haute disponibilité ou HA (High Availability) en anglais. Bonne intuition ou très mauvaise idée ?

 

De l’importance de la disponibilité des données

93 % des entreprises ayant perdu leurs données pendant dix jours ou plus à la suite d’une panne informatique majeure ont fait faillite dans l’année suivante (NARA : National Archives and Records Administration). Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, la plupart des études s’accordent à dire que les désastres de type catastrophe naturelle n’entrent que pour 1% des causes d’indisponibilité et problèmes de corruptions de bases de données ou d’erreurs humaines ne sont que pour 20% des cas : concrètement, dans 79% des cas, l’information n’est pas disponible dans le cadre d’interventions planifiées.
On comprend donc aussi bien la mise en place d’un PRI mais aussi d’un PCS pour s’assurer de la disponibilité des données comme du SI (Système d'Information) dans son ensemble. Ce PCS doit définir des SLA (Service Level Agreement) clairs et formels, établis par le DSI (en interne ou avec son prestataire).

 

IBM i pas concerné par la haute disponibilité ? Erreur !

La haute disponibilité dans le contexte de l'IBM i est la plupart du temps l'objet d'un investissement destiné à pallier le risque de catastrophe (incendie, inondation, attentat, dégradation volontaire...).
Comble de la robustesse de l’IBM i : ses utilisateurs sont loin d’avoir tous fait le pas vers une solution de haute disponibilité.
Mais c'est clairement un tort : de tels risques n'arrivent que très rarement alors que d’autres peuvent survenir, contre lesquels la robustesse du système n'est hélas plus une protection. Car le risque majeur est l’erreur humaine. Et ce risque nécessite d’installer une solution de haute disponibilité sur l’IBM i.

D'autres motivations peuvent justifier l'usage d'une solution de HA pour assurer la continuité de service : migration de système, migration de base de données, opérations longues de maintenance hardware, upgrade de l'OS/400 … Autant de facteurs d'arrêt de production nécessaires.

L'idéal serait donc de disposer d'une solution de HA, simple et performante, qui permet d'assurer la continuité de service pour toutes ces raisons combinées. Mieux : disposer d’une solution où, quelles que soient les circonstances de migration, les utilisateurs peuvent continuer leur activité pendant le déroulement de la migration et ce, sans SAVE/RESTORE.

 

Mettre en place et tester son plan de reprise informatique

PRA-bale3-solvency-sox.pngSi la théorie valait la pratique, nombre d’entreprises n’auraient pas de problème. Car rien ne vaut, pour évaluer un PRI, ou un PCS, de mettre le SI en situation de crash. Et de regarder ce qui se passe. Pourtant, plus de 50 % des entreprises mènent un seul test de bascule par an voire moins et 17% des entreprise n’en effectuent jamais (source : Forrester/Disaster Recovery Journal).

Un plan de reprise informatique est une méthodologie qui implique aussi des processus et des échanges entre les différents collaborateurs : il est donc nécessaire d’entraîner les ressources concernées à la situation de crise et voir au-delà des turn-over dans les équipes.

Téléchargez notre livre blanc sur la haute disponibilité IBM i

Ecrit par Trader's

Éditeur français de référence dans l'univers IBM i (AS/400) depuis 25 ans, présent sur tous les continents, TRADER'S est le spécialiste du traitement de la donnée IBM i avec ses solutions logicielles Quick-EDD/HA (Haute Disponibilité), Quick-CSi (Audit et Sécurité), Quick-Anonymizer (Anonymisation) et Quick-SmartData (Réplication en temps réel multi BD/OS).
Suivre sur :

Livre Blanc sur la haute disponibilité

CTA_haute_dispo_blog

Téléchargez notre livre blanc sur la haute disponibilité IBM i

Inscrivez-vous à notre newsletter

Les derniers articles